ppv5
  • trek-au-tibet-de-l-humla-ala-vallee-sauvage-de-limi
  • trek-au-tibet-de-l-humla-ala-vallee-sauvage-de-limi
  • trek-au-tibet-de-l-humla-ala-vallee-sauvage-de-limi

Trek au Tibet de l'Humla à la vallée sauvage de Limi

Un voyage au Tibet, mais à  l'intérieur du Népal, entrer dans la mystique Vallée de Limi, très peu visitée de la région de l'Humla, ressemble à  un retour dans le passée. En raison de situation géographique isolée, les villages parcourus sont...Lire suite

obtenir un devis

JOUR 1Départ de France
Vol international
JOUR 2Arrivée à  Kathmandu (1450 mètres)
Après avoir été accueilli à  l'Aéroport International de Kathmandu, Népal, vous serez transféré à  votre hôtel en véhicule privé. Ici, vous pourrez vous rafraîchir et vous reposer.
Dans la soirée, vous êtes conviés à  un dîner de bienvenue afin de faire plus ample connaissance.
JOUR 3Vol pour Nepalganj – 1 heure.
Tôt ce matin vous vous envolez vers les plaines du Terai du sud ouest népalais : votre destination est Nepalganj.
JOUR 4Vol pour Simikot (2910 mètres) - 45 minutes. Simikot – Dharapuri (2300 mètres) – 4 heures.
Après 45 minutes de vol vous atterrissez à  Simikot. Dés que vous descendez de l'avion, vous entrez dans un monde totalement différent. Une fois la logistique du trek organisée, nous partons pour quatre heures de marche rejoindre Dharapuri.
Dénivelé : + 200m / - 850m
JOUR 5Dharapuri – Kermi (2670 mètres) – 5 heures.
Aujourd'hui, nous remontons progressivement le cours de la Riviére Karnali. La journée de marche ne sera pas bien difficile et en arrivant à  Kermi, vous pourrez même aller vous relaxer dans les sources d'eau chaude situées 30 minutes après le village.
Dénivelé : +370m
JOUR 6Kermi - Yalbang (3020 mètres) – 5 heures.
Ce matin le chemin grimpe doucement au milieu des champs plantés d'orge et de sarrasin. Après deux heures vous atteignez un petit col d'où démarre une descente abrupte jusqu'à  traverser la Riviére Sali que vous traversez par un pont suspendu. Puis la montée reprend jusqu'à  Yalbang
Dénivelé : +550m / -200m
JOUR 7Yalbang - Muchu (2920 mètres) - 4 heures.
En quittant Yalbang, le sentier monte haut au dessus de la Riviére Karnali. A certains moments, le sentier devient véritable « chemin népalais » taillé dans la roche créant presque un tunnel à  trois côtés.
Dénivelé : +150m
JOUR 8Muchu - Bhyagutepani (3650 mètres) – 5 heures.
Aujourd'hui, la montée est constante mais douce, à  part quelques petits passages plus abruptes. Petit à  petit vous changez d'environnement : les pins laissent place à  de petits buissons et vous trouvez de plus en plus de pierres sous vos pieds créant un paysage désolé.
Dénivelé : +730m
JOUR 9Bhyagutepani – Hilsa (3720 mètres) via Nara-la Pass (4520 mètres) - 6 heures 30
La difficulté principale de la journée sera le passage du Col de Nara-la à  4520 mètres d'altitude. En route vous croiserez peut être des caravanes de yaks et de mules qui vont au arrivent du Tibet. La montée est longue et fatigante mais les vues depuis le sommet seront votre récompense. Une fois le col franchi, il vous faudra descendre pendant plus de deux heures jusqu'à  votre étape du soir.
Dénivelé : +870m / -500m
JOUR 10Hilsa - Manepeme (3990 mètres) - 4 heures 30.
En quittant Hilsa, vous traversez un large pont. Puis le sentier monte le long de la colline jusqu'au sommet et suit ensuite le cours de la Riviére Karnali vers l'est. La journée est parsemée de petites montées et descentes qui rythment vos pas. Courte journée aujourd'hui pour vous remettre de la journée de la veille.
Dénivelé : +270m
JOUR 11Manepeme – Til Khola (4000 mètres) via Lamka-la Pass (4300 mètres) – 6 heures.
La première partie de la journée consiste à  grimper vers le Col de Lamka-la. La montée est relativement progressive et dure prés de quatre heures. Une fois le col passé, vous redescendez sur un sentier assez facile vers Til Khola, l'étape de la journée.
Dénivelé : +310m / -300m
JOUR 12Til Khola – Jang (3930 mètres) – 6 heures 30.
Les trois premières heures de marche sont relativement faciles avec un sentier qui longe le cours de la Riviére Limi jusqu'à  Halji (3660m). Après Hilja, il vous restera prés de quatre heures de marche pour rejoindre Jang, le dernier village de la Vallée de Limi où la culture tibétaine est très ancrée et pratiquement intcate.
Dénivelé : +260m / - 340m
JOUR 13Journée de repos à  Jang.
Voilà  neuf jours que nous marchons. Aujourd'hui vous bénéficierez d'une journée de repos dans ce magnifique village pittoresque de Jang. Vous pourrez également profiter des sources d'eau chaude.
JOUR 14Jang – Talung (4370m) – 8 heures.
Dans les jours qui arrivent et qui vous ramèneront à  Simikot, nous ne passerons plus beaucoup de villages mais surtout des paysages désolés. Les sentiers ne sont pas évidents à  voir et il vous faudra traverser plusieurs rivières. Les étapes seront longues.
Dénivelé : +440m
JOUR 15Talung – Shinjungma (3620m) via Nyalu-la Pass (4949 mètres) – 8 heures.
Depuis Talung, il nous faudra monter et franchir le Col de Nyalu-la dont le site offre un panorama sur le Tibet au nord, voire même le Mont Kailash, si le tempe le permet. Puis nous chutons de l'autre côté avec un passage par le Lac Selma Tso à  4630 mètres d'altitude. Le sentier continue de descendre le long de la Riviére Sali jusqu'au campement de Shinjungma.
Dénivelé : +579m / -1329m
JOUR 16Shinjungma - Kermi (2670 mètres) – 7 heures.
Aujourd'hui retour à  la civilisation et descente jusqu'au village de Kermi. Vous passerez sous la barre des 3000 mètres pour la première fois depuis neuf jours. Vous longez la Riviére Sali puis rejoignez la Riviére Karnali. Moment détente bien mérité dans les sources d'eau chaude.
Dénivelé : -950m
JOUR 17Kermi - Simikot (2910 mètres) - 6 heures.
Derniére journée de marche et retour à  Simikot, le point de départ de notre trek. Ce soir, dernière soirée avec les membres de l'équipe qui pour la grande majorité resteront ici.
Dénivelé : +850m / - 570m
JOUR 18Vol pour Nepalganj – 45 minutes. Vol pour Katmandou – 1 heure.
En moins de deux heures de vol, vous êtes de retour dans la capitale népalaise.
JOUR 19Visite de Katmandou Valley.
Votre journée sera consacrée à  la visite des principaux sites et monuments de Kathmandu. Au programme le Temple aux Singes (Swayambunath), le Stupa de Bouddhanath et le Temple de Pashupatinath.
JOUR 20Vol Retour pour la France.
Vous êtes transférés à  l'aéroport pour votre vol vers la France.

obtenir un devis


JOUR 1Départ de France
Vol international
JOUR 2Arrivée à  Kathmandu (1450 mètres)
Après avoir été accueilli à  l'Aéroport International de Kathmandu, Népal, vous serez transféré à  votre hôtel en véhicule privé. Ici, vous pourrez vous rafraîchir et vous reposer.
Dans la soirée, vous êtes conviés à  un dîner de bienvenue afin de faire plus ample connaissance.
JOUR 3Vol pour Nepalganj – 1 heure.
Tôt ce matin vous vous envolez vers les plaines du Terai du sud ouest népalais : votre destination est Nepalganj.
JOUR 4Vol pour Simikot (2910 mètres) - 45 minutes. Simikot – Dharapuri (2300 mètres) – 4 heures.
Après 45 minutes de vol vous atterrissez à  Simikot. Dés que vous descendez de l'avion, vous entrez dans un monde totalement différent. Une fois la logistique du trek organisée, nous partons pour quatre heures de marche rejoindre Dharapuri.
Dénivelé : + 200m / - 850m
JOUR 5Dharapuri – Kermi (2670 mètres) – 5 heures.
Aujourd'hui, nous remontons progressivement le cours de la Riviére Karnali. La journée de marche ne sera pas bien difficile et en arrivant à  Kermi, vous pourrez même aller vous relaxer dans les sources d'eau chaude situées 30 minutes après le village.
Dénivelé : +370m
JOUR 6Kermi - Yalbang (3020 mètres) – 5 heures.
Ce matin le chemin grimpe doucement au milieu des champs plantés d'orge et de sarrasin. Après deux heures vous atteignez un petit col d'où démarre une descente abrupte jusqu'à  traverser la Riviére Sali que vous traversez par un pont suspendu. Puis la montée reprend jusqu'à  Yalbang
Dénivelé : +550m / -200m
JOUR 7Yalbang - Muchu (2920 mètres) - 4 heures.
En quittant Yalbang, le sentier monte haut au dessus de la Riviére Karnali. A certains moments, le sentier devient véritable « chemin népalais » taillé dans la roche créant presque un tunnel à  trois côtés.
Dénivelé : +150m
JOUR 8Muchu - Bhyagutepani (3650 mètres) – 5 heures.
Aujourd'hui, la montée est constante mais douce, à  part quelques petits passages plus abruptes. Petit à  petit vous changez d'environnement : les pins laissent place à  de petits buissons et vous trouvez de plus en plus de pierres sous vos pieds créant un paysage désolé.
Dénivelé : +730m
JOUR 9Bhyagutepani – Hilsa (3720 mètres) via Nara-la Pass (4520 mètres) - 6 heures 30
La difficulté principale de la journée sera le passage du Col de Nara-la à  4520 mètres d'altitude. En route vous croiserez peut être des caravanes de yaks et de mules qui vont au arrivent du Tibet. La montée est longue et fatigante mais les vues depuis le sommet seront votre récompense. Une fois le col franchi, il vous faudra descendre pendant plus de deux heures jusqu'à  votre étape du soir.
Dénivelé : +870m / -500m
JOUR 10Hilsa - Manepeme (3990 mètres) - 4 heures 30.
En quittant Hilsa, vous traversez un large pont. Puis le sentier monte le long de la colline jusqu'au sommet et suit ensuite le cours de la Riviére Karnali vers l'est. La journée est parsemée de petites montées et descentes qui rythment vos pas. Courte journée aujourd'hui pour vous remettre de la journée de la veille.
Dénivelé : +270m
JOUR 11Manepeme – Til Khola (4000 mètres) via Lamka-la Pass (4300 mètres) – 6 heures.
La première partie de la journée consiste à  grimper vers le Col de Lamka-la. La montée est relativement progressive et dure prés de quatre heures. Une fois le col passé, vous redescendez sur un sentier assez facile vers Til Khola, l'étape de la journée.
Dénivelé : +310m / -300m
JOUR 12Til Khola – Jang (3930 mètres) – 6 heures 30.
Les trois premières heures de marche sont relativement faciles avec un sentier qui longe le cours de la Riviére Limi jusqu'à  Halji (3660m). Après Hilja, il vous restera prés de quatre heures de marche pour rejoindre Jang, le dernier village de la Vallée de Limi où la culture tibétaine est très ancrée et pratiquement intcate.
Dénivelé : +260m / - 340m
JOUR 13Journée de repos à  Jang.
Voilà  neuf jours que nous marchons. Aujourd'hui vous bénéficierez d'une journée de repos dans ce magnifique village pittoresque de Jang. Vous pourrez également profiter des sources d'eau chaude.
JOUR 14Jang – Talung (4370m) – 8 heures.
Dans les jours qui arrivent et qui vous ramèneront à  Simikot, nous ne passerons plus beaucoup de villages mais surtout des paysages désolés. Les sentiers ne sont pas évidents à  voir et il vous faudra traverser plusieurs rivières. Les étapes seront longues.
Dénivelé : +440m
JOUR 15Talung – Shinjungma (3620m) via Nyalu-la Pass (4949 mètres) – 8 heures.
Depuis Talung, il nous faudra monter et franchir le Col de Nyalu-la dont le site offre un panorama sur le Tibet au nord, voire même le Mont Kailash, si le tempe le permet. Puis nous chutons de l'autre côté avec un passage par le Lac Selma Tso à  4630 mètres d'altitude. Le sentier continue de descendre le long de la Riviére Sali jusqu'au campement de Shinjungma.
Dénivelé : +579m / -1329m
JOUR 16Shinjungma - Kermi (2670 mètres) – 7 heures.
Aujourd'hui retour à  la civilisation et descente jusqu'au village de Kermi. Vous passerez sous la barre des 3000 mètres pour la première fois depuis neuf jours. Vous longez la Riviére Sali puis rejoignez la Riviére Karnali. Moment détente bien mérité dans les sources d'eau chaude.
Dénivelé : -950m
JOUR 17Kermi - Simikot (2910 mètres) - 6 heures.
Derniére journée de marche et retour à  Simikot, le point de départ de notre trek. Ce soir, dernière soirée avec les membres de l'équipe qui pour la grande majorité resteront ici.
Dénivelé : +850m / - 570m
JOUR 18Vol pour Nepalganj – 45 minutes. Vol pour Katmandou – 1 heure.
En moins de deux heures de vol, vous êtes de retour dans la capitale népalaise.
JOUR 19Visite de Katmandou Valley.
Votre journée sera consacrée à  la visite des principaux sites et monuments de Kathmandu. Au programme le Temple aux Singes (Swayambunath), le Stupa de Bouddhanath et le Temple de Pashupatinath.
JOUR 20Vol Retour pour la France.
Vous êtes transférés à  l'aéroport pour votre vol vers la France.

obtenir un devis

Formalités

Pour les ressortissants français :
  • Passeport valide 6 mois après la date de retour
  • Visa obligatoire, gratuit pour des séjours inférieurs à  3 jours, payant à  la frontière (30 US$ ou 25 € + photo d'identité) pour des séjours inférieurs à  60 jours.
  • Demande en ligne sur le site de l'immigration (http://online.nepalimmigration.gov.np/tourist-visa), l'imprimer et le faire directement tamponner sur votre passeport à  l'arrivée à  l'aéroport, avec le paiement (vous pouvez payer en euro, pas forcément besoin de dollar).

Encadrement

Un accompagnateur anglophone (ou francophone selon l’option choisie).

Monnaie

La roupie népalaise. 1,00 € = 100 NPR 

Décalage horaire

+ 3h45 en été & + 4h45 en hiver 

Sécurité pendant le Trek

Le Mal Aigu des Montagnes ou Mal Aigu d’Altitude peut toucher n’importe qui au dessus de 3000 mètres d’altitude si le corps n’est pas correctement acclimaté. Les causes principales sont l’ascension trop rapide et le manque d’hydratation. Les premiers symptômes sont des maux de tête, une extrême fatigue, des insomnies et une perte d’appétit. Si ces symptômes se développent, c’est un signe que votre corps n’est pas suffisamment acclimaté. Il vous faut alors rester à  cette altitude jusqu’à  ce qu’ils disparaissent. Si les symptômes empirent (lourde fatigue, vomissements, perte de la coordination, respiration courte, toux) il peut alors s’agir d’un Œdéme Cérébral ou Pulmonaire de Haute Altitude. Ces deux types d’œdémes peuvent être rapidement fatals s’ils sont ignorés. Il faut immédiatement perdre de l’altitude et redescendre de plusieurs centaines de mètres. Pour éviter cela, votre corps a besoin d’acclimatation et d’hydratation, donc prenez votre temps et buvez beaucoup.

Avant chaque trekking, les trekkeurs doivent obtenir la carte du Systéme de Gestion et d’Information des Trekkeurs ou TIMS. Celle-ci est obligatoire. Ce systéme enregistre tous les détails des trekkeurs, tels que les noms, numéros de passeport, routes et dates de trek, agence encadrant. Ce systéme a prouvé être vital dans le sauvetage des trekkeurs en cas d’urgences ou de catastrophes naturelles.

Equipement

  • 12 kg  maximum en dehors de votre bagage à  main.
  • Un sac marin, sac à  dos ou sac de voyage (prévoir quelque chose de facile à  transporter pour votre porteur) + grand sac plastique pour protéger les vêtements en cas d'orage.
  • Un sac à  dos (30 litres) pour les affaires de la journée = bagage à  main dans l'avion. - Un sac de couchage.
  • Chaussures de randonnée (es chaussures doivent avoir été déjà  portées).
  • Une paire de baskets ou tongues pour le soir.
  • Anorak chaud en hiver et veste plus légére en été.
  • Deux polaires : 1 légére + 1 très chaude.
  • Cape de pluie type poncho.
  • Chemises ou Tee-shirts selon les goûts de chacun.
  • Pantalons ou pantacourts de marche confortables.
  • Chaussettes de marche et sous-vêtements.
  • Sous vêtements thermiques (si saison froide).
  • Maillot de bain (dans le cas de piscine à  l’hôtel ou de sources d’eau chaude sur le parcours).
  • Serviette de toilette et lingettes hygiéniques (en cas d’absence de douche).
  • Casquette, lunettes de soleil, créme solaire et stick à  lévres.
  • Bonnet et gants (si saison froide).
  • Lampe de poche frontale.
  • Bâtons de randonnée.
  • Gourde.
  • Papier toilette.
  • Petite pharmacie personnelle (médicaments personnels, anti-douleurs, anti diarrhéiques, collyre, nécessaire à  bobologie, pansements anti-ampoules, pastilles de purification d’eau, répulsif anti-moustiques, boules quiés.

Quels pourboires distribués ' 

Les pourboires sont une tradition au Népal et l’équipe qui vous entoure espére en recevoir à  la fin de votre séjour en leur compagnie. Les trekkeurs n’ont pas toujours la notion de ce que représente un bon pourboire, afin de ne donner ni trop, ni pas assez. Voilà  de quoi vous éclairez :

  • Votre guide est la personne qui a la plus grosse responsabilité dans le bon déroulement de votre trek, c’est lui qui doit donc recevoir le plus gros pourboire. Au Népal, un pourboire moyen s’éléve à  10US$ (environ 8€) par jour d’encadrement effectif (ne comptez pas les journées de transport et les journées de repos où vous ne marchez pas). Bien sûr, selon que vous ayez été vraiment content ou peu satisfait du travail réalisé par votre guide, vous pouvez lui donner plus ou moins. De même, si vous faites partie d’un groupe nombreux (+ de 5 personnes), un pourboire plus important sera le bienvenue, votre guide ayant eu plus de responsabilités à  gérer pendant votre séjour. Pour votre cuisinier, votre guide assistant, votre sirdar (s’il y en a eu), prévoyez 80% de ce montant par personne. Pour les éventuels sherpas, le pourboire sera de 70% de la somme allouée au guide par personne. Enfin, pour les porteurs et les spares, il faudra compter environ 60% du montant par personne. Si votre trekking est suivi par une colonie de yaks, de chevaux ou de mules, prévoyez également un petit pécule pour le ou les gardien(s) des animaux. En général, la cérémonie des pourboires a lieu le soir du dernier jour de marche avant de repartir pour Katmandou. Prévoyez une enveloppe par personne afin qu’ils ne puissent pas comparer la somme entre eux si vous avez décidé de donner plus ou moins à  l’un ou à  l’autre. Des euros, des dollars, des roupies… peu importe. Certains trekkeurs ont aussi l’habitude de laisser des cadeaux en complément : t-shirts, polaires, chaussures, casquette… Donc si vous voulez vider vos valises, n’hésitez pas !

Qui va vous accompagner '

  • Durant votre trekking, plusieurs personnes vont vous accompagner. Sur un trek en lodge, vous serez accompagné par un guide de trek et un porteur. Pour un trek en bivouac, l’équipe encadrante est beaucoup plus nombreuse : cuisinier, sherpa, sirdar... Guide de Trekking : Chacun de nos guides de trekking est diplômé de l’Académie Népalaise du Tourisme et du Management Hôtelier (NATHM). Il parle anglais (français pour certains), est formé aux premiers secours et au mal des montagnes et connaàt les notions d’éco-tourisme. Les guides de trekking sont expérimentés et connaissent les sentiers de trek par cœur. Il est important pour nous de donner du travail aux Népalais plutôt qu’à  des guides internationaux. Pour cette raison nous n’embauchons et ne formons que des locaux qui sauront vous faire partager la passion pour leur pays, leur culture, leur langage et rendre votre voyage inoubliable. Porteur : « Porteur » est le terme utilisé pour parler des personnes qui portent votre sac au cours du trek. Souvent les trekkeurs vivent mal le fait de voir quelqu’un porter leur propre sac. Dites-vous seulement que c’est leur métier et qu’ils sont payés pour cela. Toutefois, nous respectons la loi népalaise qui limite le poids par porteur à  30 kilos. Un porteur portant les sacs pour deux personnes, nous vous demanderons donc de ne pas avoir un sac dépassant les 15 kilos. Cuisinier : Lors d’un trek en bivouac, la nourriture est préparée sur le lieu du campement par un cuisinier. La nourriture servie sur les treks est toujours fraîche, hygiénique et variée avec un mélange de cuisine népalaise, asiatique et occidentale. En cas de végétarien, nous préparons aussi des repas adaptés à  ce régime alimentaire. Aide Cuisinier : Les aides cuisiniers sont là  pour aider le cuisinier à  la préparation des repas. Sirdar : Au cours d’un trekking en bivouac, le sirdar est responsable du toute la logistique et du transport du matériel. C’est lui qui gére l’équipement (sacs, tentes, matelas, tables, chaises…) et le personnel (porteurs, sherpas, spares…). Sherpa : Les sherpas transportent le matériel lié au camping (tentes, matelas, tables, chaises…) et sont chargés de monter le camp (tentes, tables…). Ils doivent aussi s’occuper d’éclairer le camp à  la nuit tombée. Ce sont aussi eux qui vous aideront à  vous installer dans vos tentes. Attention à  ne pas confondre les sherpas (porteurs) et les Sherpas (groupe ethnique). Spare : Les spares sont en charge de la logistique liée à  la cuisine. Ce sont eux qui transportent le gaz, les réchauds, les ustensiles de cuisine et la nourriture. Ils doivent marcher plus vite pour arriver sur le lieu du campement les premiers afin que le repas soit prêt lorsque les trekkeurs arrivent. Gardien d’Animaux : Sur certaines destinations, il est possible d’avoir recours à  des animaux pour assurer le portage des bagages : mules, chevaux, yaks… Dans ce cas là , les animaux sont accompagnés de leur gardien qui vont vous suivre pendant votre trek.
3146 € 20 jours

à partir de (*hors vols internationaux)

Accompagné

Niveau:

  •  
  •  
  •  
  •  
ID : 601

Voyage non realisable du
01 Juin au 28 Août

Ajouter à ma sélection

Votre spécialiste :

specialiste voyage
  • Lauren

Tel : 01 83 62 19 68

un projet particulier, contactez nous

Vous aimerez:

- La région retirée et sauvage de l'Humla, très peu fréquentée et pratiquement intacte. - Le portage de la logistique à  dos de cheval. - La diversité des paysages : forêts, canyons, plateaux arides et cols d'altitude.

Info pratique

Formalités

Pour les ressortissants français :
  • Passeport valide 6 mois après la date de retour
  • Visa obligatoire, gratuit pour des séjours inférieurs à  3 jours, payant à  la frontière (30 US$ ou 25 € + photo d'identité) pour des séjours inférieurs à  60 jours.
  • Demande en ligne sur le site de l'immigration (http://online.nepalimmigration.gov.np/tourist-visa), l'imprimer et le faire directement tamponner sur votre passeport à  l'arrivée à  l'aéroport, avec le paiement (vous pouvez payer en euro, pas forcément besoin de dollar).

Encadrement

Un accompagnateur anglophone (ou francophone selon l’option choisie).

Monnaie

La roupie népalaise. 1,00 € = 100 NPR 

Décalage horaire

+ 3h45 en été & + 4h45 en hiver 

Sécurité pendant le Trek

Le Mal Aigu des Montagnes ou Mal Aigu d’Altitude peut toucher n’importe qui au dessus de 3000 mètres d’altitude si le corps n’est pas correctement acclimaté. Les causes principales sont l’ascension trop rapide et le manque d’hydratation. Les premiers symptômes sont des maux de tête, une extrême fatigue, des insomnies et une perte d’appétit. Si ces symptômes se développent, c’est un signe que votre corps n’est pas suffisamment acclimaté. Il vous faut alors rester à  cette altitude jusqu’à  ce qu’ils disparaissent. Si les symptômes empirent (lourde fatigue, vomissements, perte de la coordination, respiration courte, toux) il peut alors s’agir d’un Œdéme Cérébral ou Pulmonaire de Haute Altitude. Ces deux types d’œdémes peuvent être rapidement fatals s’ils sont ignorés. Il faut immédiatement perdre de l’altitude et redescendre de plusieurs centaines de mètres. Pour éviter cela, votre corps a besoin d’acclimatation et d’hydratation, donc prenez votre temps et buvez beaucoup.

Avant chaque trekking, les trekkeurs doivent obtenir la carte du Systéme de Gestion et d’Information des Trekkeurs ou TIMS. Celle-ci est obligatoire. Ce systéme enregistre tous les détails des trekkeurs, tels que les noms, numéros de passeport, routes et dates de trek, agence encadrant. Ce systéme a prouvé être vital dans le sauvetage des trekkeurs en cas d’urgences ou de catastrophes naturelles.

Equipement

  • 12 kg  maximum en dehors de votre bagage à  main.
  • Un sac marin, sac à  dos ou sac de voyage (prévoir quelque chose de facile à  transporter pour votre porteur) + grand sac plastique pour protéger les vêtements en cas d'orage.
  • Un sac à  dos (30 litres) pour les affaires de la journée = bagage à  main dans l'avion. - Un sac de couchage.
  • Chaussures de randonnée (es chaussures doivent avoir été déjà  portées).
  • Une paire de baskets ou tongues pour le soir.
  • Anorak chaud en hiver et veste plus légére en été.
  • Deux polaires : 1 légére + 1 très chaude.
  • Cape de pluie type poncho.
  • Chemises ou Tee-shirts selon les goûts de chacun.
  • Pantalons ou pantacourts de marche confortables.
  • Chaussettes de marche et sous-vêtements.
  • Sous vêtements thermiques (si saison froide).
  • Maillot de bain (dans le cas de piscine à  l’hôtel ou de sources d’eau chaude sur le parcours).
  • Serviette de toilette et lingettes hygiéniques (en cas d’absence de douche).
  • Casquette, lunettes de soleil, créme solaire et stick à  lévres.
  • Bonnet et gants (si saison froide).
  • Lampe de poche frontale.
  • Bâtons de randonnée.
  • Gourde.
  • Papier toilette.
  • Petite pharmacie personnelle (médicaments personnels, anti-douleurs, anti diarrhéiques, collyre, nécessaire à  bobologie, pansements anti-ampoules, pastilles de purification d’eau, répulsif anti-moustiques, boules quiés.

Quels pourboires distribués ' 

Les pourboires sont une tradition au Népal et l’équipe qui vous entoure espére en recevoir à  la fin de votre séjour en leur compagnie. Les trekkeurs n’ont pas toujours la notion de ce que représente un bon pourboire, afin de ne donner ni trop, ni pas assez. Voilà  de quoi vous éclairez :

  • Votre guide est la personne qui a la plus grosse responsabilité dans le bon déroulement de votre trek, c’est lui qui doit donc recevoir le plus gros pourboire. Au Népal, un pourboire moyen s’éléve à  10US$ (environ 8€) par jour d’encadrement effectif (ne comptez pas les journées de transport et les journées de repos où vous ne marchez pas). Bien sûr, selon que vous ayez été vraiment content ou peu satisfait du travail réalisé par votre guide, vous pouvez lui donner plus ou moins. De même, si vous faites partie d’un groupe nombreux (+ de 5 personnes), un pourboire plus important sera le bienvenue, votre guide ayant eu plus de responsabilités à  gérer pendant votre séjour. Pour votre cuisinier, votre guide assistant, votre sirdar (s’il y en a eu), prévoyez 80% de ce montant par personne. Pour les éventuels sherpas, le pourboire sera de 70% de la somme allouée au guide par personne. Enfin, pour les porteurs et les spares, il faudra compter environ 60% du montant par personne. Si votre trekking est suivi par une colonie de yaks, de chevaux ou de mules, prévoyez également un petit pécule pour le ou les gardien(s) des animaux. En général, la cérémonie des pourboires a lieu le soir du dernier jour de marche avant de repartir pour Katmandou. Prévoyez une enveloppe par personne afin qu’ils ne puissent pas comparer la somme entre eux si vous avez décidé de donner plus ou moins à  l’un ou à  l’autre. Des euros, des dollars, des roupies… peu importe. Certains trekkeurs ont aussi l’habitude de laisser des cadeaux en complément : t-shirts, polaires, chaussures, casquette… Donc si vous voulez vider vos valises, n’hésitez pas !

Qui va vous accompagner '

  • Durant votre trekking, plusieurs personnes vont vous accompagner. Sur un trek en lodge, vous serez accompagné par un guide de trek et un porteur. Pour un trek en bivouac, l’équipe encadrante est beaucoup plus nombreuse : cuisinier, sherpa, sirdar... Guide de Trekking : Chacun de nos guides de trekking est diplômé de l’Académie Népalaise du Tourisme et du Management Hôtelier (NATHM). Il parle anglais (français pour certains), est formé aux premiers secours et au mal des montagnes et connaàt les notions d’éco-tourisme. Les guides de trekking sont expérimentés et connaissent les sentiers de trek par cœur. Il est important pour nous de donner du travail aux Népalais plutôt qu’à  des guides internationaux. Pour cette raison nous n’embauchons et ne formons que des locaux qui sauront vous faire partager la passion pour leur pays, leur culture, leur langage et rendre votre voyage inoubliable. Porteur : « Porteur » est le terme utilisé pour parler des personnes qui portent votre sac au cours du trek. Souvent les trekkeurs vivent mal le fait de voir quelqu’un porter leur propre sac. Dites-vous seulement que c’est leur métier et qu’ils sont payés pour cela. Toutefois, nous respectons la loi népalaise qui limite le poids par porteur à  30 kilos. Un porteur portant les sacs pour deux personnes, nous vous demanderons donc de ne pas avoir un sac dépassant les 15 kilos. Cuisinier : Lors d’un trek en bivouac, la nourriture est préparée sur le lieu du campement par un cuisinier. La nourriture servie sur les treks est toujours fraîche, hygiénique et variée avec un mélange de cuisine népalaise, asiatique et occidentale. En cas de végétarien, nous préparons aussi des repas adaptés à  ce régime alimentaire. Aide Cuisinier : Les aides cuisiniers sont là  pour aider le cuisinier à  la préparation des repas. Sirdar : Au cours d’un trekking en bivouac, le sirdar est responsable du toute la logistique et du transport du matériel. C’est lui qui gére l’équipement (sacs, tentes, matelas, tables, chaises…) et le personnel (porteurs, sherpas, spares…). Sherpa : Les sherpas transportent le matériel lié au camping (tentes, matelas, tables, chaises…) et sont chargés de monter le camp (tentes, tables…). Ils doivent aussi s’occuper d’éclairer le camp à  la nuit tombée. Ce sont aussi eux qui vous aideront à  vous installer dans vos tentes. Attention à  ne pas confondre les sherpas (porteurs) et les Sherpas (groupe ethnique). Spare : Les spares sont en charge de la logistique liée à  la cuisine. Ce sont eux qui transportent le gaz, les réchauds, les ustensiles de cuisine et la nourriture. Ils doivent marcher plus vite pour arriver sur le lieu du campement les premiers afin que le repas soit prêt lorsque les trekkeurs arrivent. Gardien d’Animaux : Sur certaines destinations, il est possible d’avoir recours à  des animaux pour assurer le portage des bagages : mules, chevaux, yaks… Dans ce cas là , les animaux sont accompagnés de leur gardien qui vont vous suivre pendant votre trek.

Choix similaires

Les voyageurs ont aussi consulté

Voyages encadrés Nepal

Nepal : Trek dans la vallée du Langtang, du lac de Gosainkunda et de l'Helambu

Randonnée dans la Vallée du Langtang avec la découverte du lac de Gosainkunda.

19 jours à partir de 1141 €

Nepal : Trekking au sud-ouest du Massif de l'Annapurna

Ce trekking hors des sentiers battus vous permettra de découvrir les vues majestueuses des sommets enneigés du sud-ouest du Massif de l'Annapurna.

14 jours à partir de 837 €

Nepal : Trek au Népal : Lac Gosainkunda

Randonnée au Lac de Gosainkunda dans la région sauvage. Paysages variés entre les montagnes enneigées et les lacs paisibles.

12 jours à partir de 776 €

Nepal : Trekking au Nepal : le Panchase

Le trekking de Panchase saura séduire les randonneurs en quête de paysages montagnards lors de randonnées de courte durée et à  basse altitude.

11 jours à partir de 635 €

Nepal : Grand tour des Annapurnas encadré

Le trekking du Grand Tour des Annapurnas vous permettra de découvrir la richesse et la diversité des paysages Népalais au cours de ces 20 jours de trekking dans l'Himalaya.

20 jours à partir de 1269 €